Maonan

Groupes ethniques MaonanLa communauté Maonon regroupe une population de 72 400 personnes vivant dans la partie nord de la région autonome Zhuang du Guangxi. L'habitat des Maonan jouit d'un climat subtropical, et outre l'agriculture typique de ce type de climat, on retrouve le camphrier, la fibre de palme et le musc en abondance.

La région recèle de nombreuses ressources minérales dont le fer, le manganèse, le mercure et l'antimoine. Les Maonan sont surtout des agriculteurs, mais ils s'adonnent également à des travaux connexes comme le tressage du bambou, l'élevage des bovins, la fabrication d'articles en bois et la fonte du fer. Les Maonan sont des experts en élevage de bovins, et on retrouve leurs bêtes sur les marchés de GuangzhouShanghaï et Hong Kong.

Les personnes portant le nom de Tan forment 80 % de la population. Selon la légende, leurs ancêtres auraient habité la province du Hunan, se seraient déplacés vers la région autonome zhuang du Guangxi où ils auraient épousé des femmes locales qui parlaient la langue maonan. Les noms de famille Lu, Meng, Wei et Yan sont également répandus au sein de cette ethnie, mais leurs ancêtres proviendraient plutôt du Shandong et du Fujian.

La langue maonan appartient à la branche dong-shui du groupe de langues zhuang-dong de la famille des langues sino-tibétaines. Les Maonan qui portent le même nom de famille et qui appartiennent au même clan vivent habituellement ensemble dans de petits villages qui ne comptent que quelques ménages.

Le plus gros village ne compte qu'une centaine de foyers. Leurs maisons et leurs vêtements sont, pour l'essentiel, identiques à ceux de leurs voisins han ou zhuang. Les maisons ont habituellement deux étages, des murs en terre et un toit en tuile. L'étage sert d'habitation et le rez-de-chaussée est occupé par les animaux.

Riz et maïs constituent les aliments de base des Maonan, auxquels s'ajoutent le millet, la patate et la citrouille. Les Maonan aiment le tabac, l'alcool, le thé et les piments. Voici une de leur préparation spéciale: ils cueillent des patates sans aucune flétrissure, les font sécher au soleil et les laissent au grand air, la nuit, pour que la rosée les humecte. Vingt ou trente jours plus tard, on dépose les patates dans un grenier ou au-dessus d'un four. Après une autre période de vingt jours, les patates sont cuites à la vapeur, ce qui constitue un plat raffiné.

Les familles maonan sont habituellement petites et monogames. Dans le passé, les mariages étaient arrangés par les parents. Il existait certaines coutumes comme « ne pas s'installer dans la maison de l'époux » où un frère cadet épousait la veuve de son frère aîné. Le remariage des veuves était relativement restreint. Lors du décès, un prêtre taoïste était invité à réciter des prières et à se joindre à une procession funéraire, et le fils de la personne décédée « achetait » de l'eau d'une rivière ou d'un puits pour laver le cadavre. Avant l'enterrement, on aspergeait la sépulture de sang de poulet pour bénir l'esprit du défunt et protéger ses descendants.Groupes ethniques Maonan

Les Maonan célèbrent la fête du Printemps, la fête Zhongyuan et le Jour de la pure clarté, tout comme les Han et les Zhuang. La fête Fenlong est unique à cette ethnie et se célèbre en offrant des sacrifices au dieu et aux ancêtres pour obtenir de bonnes récoltes. Les filles mariées et les parents retournent dans leur village pour la célébration. Pour l'occasion, on mange du riz aux cinq couleurs.

Le chant est l'une des activités de loisirs des Maonan. Ils apprécient également l'opéra maonan, basé sur le folklore et les légendes et mettant en scène des histoires d'amour, des luttes féodales, des joies et des peines, des réunions et des départs.

Les Maonan sont très polis et hospitaliers, et ils s'interpellent mutuellement du vocable « frère » et « soeur ». Lorsqu'ils reçoivent des invités, ils leur offrent des oranges et des patates. Qu'ils soient importants ou pas, les hôtes sont toujours invités avec insistance à manger.

Vous accepteriez cette pratique? Oui ou Non, cela ne fait rien. On respecte leur croyance religieuse et leur culture spirituelle. Cela suffit.

Mon voyage

Visitez nos pages sous “Destinations” et choisissez vous même ce que vous voulez visiter. Un service 100% a la carte.

Témoignages

Bonjour M. Duquenne, Nous voici de retour au Québec; nous rentrons au pays avec des images plein la tête. Nous sommes enchantés de vous avoir eu comme agent car cela nous a permis de vivre une expérience ...

Plus