Shui

Groupes ethniques ShuiL'ethnie Shui est regrouprée dans des régions serpentant dans les plaines et vallons entourées de forêts, de la province du Guizhou, ainsi que dans les districts autonomes shui Sandu, Libo et Dushan.

Les régions habitrées par les Shui sont riches en riz et en poissons. Dans leurs chansons folkloriques, leur pays natal est beau comme la plume du phénix. Les ancêtres des Shui ont créé une écriture, appelée l'écriture de l'eau, qui est semblable à celle gravée sur les os et les carapaces de tortue ou sur le bronze. Cette écriture archaïque a une histoire de 2000 ans. Leur ancêtres, comme les moines occidentaux au Moyen âge, ont recopié les anciens textes à la main.

Les Shui n'aiment pas manger les plats sautés. Peut-être parce que l'huile, un élément alimentaire nécessaire aux plats sautés, n'est pas soluble dans l'eau. Il s'agit seulement une plaisanterie ! En toute saison, les Shui adorent manger de la fondue et de la soupe aigre. Enfin, toute la famille Shui sait fabriquer l'alcool de riz..

De nos jours, les jeunes profitent de la foire au village pour se rencontrer et trouver leur conjoint. Ils s''y rendent en groupes d'amis. Les garçons semblent se promener sans but précis dans le marché, mais en réalité, ils évaluent quelle fille sera leur amoureuse ou future épouse. Le choix étant fait, les garçons offriront leurs respects à une fille et commenceront la conversation. Après une simple présentation, les autres garçons encourageront le garçon à déclarer son amour. Le garçon semblera courir vers la fille, alors que celle-ci fera semblant de s'enfuir. Tous riront de bon cœur à côté.

Si les deux personnes se plaisent, leurs noces se tiendront. Le jour de la cérémonie, les gens chantent mais ne dansent pas. Les compétitions de chant durent toute la nuit.Groupes ethniques Shui

Quand les femmes des Shui travaillent la terre, elles ne labourent pas le champs, tandis que les hommes Shui ne repiquent pas les plantes de riz. C'est leur tradition. Ce genre de la division du travail est raisonnable car le travail de labourer le champs est trop dur pour les femmes.

Les Shui ont leur propre calendrier original qui prend le neuvième mois lunaire comme début de l'année. Durant les dix derniers jours de ce mois se célèbre la fête de la Citrouille. C'est leur fête du nouvel an. La nuit de cette fête venue, ceux-ci n'ont plus le droit de manger de viande. À la place, ils s'assoient autour du four et mangent de la citrouille ou parfois du poisson.

Une autre fête très populaire consiste a vouer un culte à la déesse chargée de donner un bébé aux demandeurs. Toutes les femmes Shui croient en cette pratique. Si leur rêve est réalisé, "avoir un garçon, une fille ou des jumeaux", elles iront alors au temple de la déesse pour la remercier en lui portant des offrandes.

Vous accepteriez cette pratique? Oui ou Non, cela ne fait rien. On respecte leur croyance religieuse et leur culture spirituelle. Ça suffit.

Mon voyage

Visitez nos pages sous “Destinations” et choisissez vous même ce que vous voulez visiter. Un service 100% a la carte.

Témoignages

Bonjour cher Jacques, Dans l'ensemble, nous sommes bien satisfaites de notre voyage en Chine, de la parfaite organisation et des hôtels. A Xi'an, l'hôtel Mercure à été complet. Ils voulaient nous loger 1 nu ...

Plus