Bai

Groupes ethniques BaiLes Bai se concentrent dans la préfecture autonome Bai de Dali, province du Yunnan, dans le sud-ouest de la Chine.
Les Bai sont de bons chanteurs et de bons danseurs. La danse du lion, était appréciée dans la Plaine centrale durant des Tang. L'opéra bai, connu sous le nom de chuichui, est un art qui comprend la musique folklorique et la danse. Au cours des fêtes des Bai, c'est une bonne occasion d'admirer cet art.

La foire de mars (le 15e et le 20e du 3e mois lunaire) est une grande fête des Bai. On la célèbre chaque année au pied de la colline Diancang, dans l'ouest de la ville Dali. A l'occasion de cette foire, on tient des concours sportifs et des représentations théâtrales. Le 25e du 6e mois lunaire, c'est la fête des Flambeaux. Ce jour-là, on allume des flambeaux partout pour demander une bonne récolte et implorer une bonne santé.

Les garçons malins savent bien profiter ces fêtes pour trouver une petite-amie, et ils leur demandent en mariage. Dans ce cas-là, si la fille accepte la demande, une pâte glutineuse au garçon n'est pas inférieure à une jolie rose.

Au moment de la noce, la mariée est à la fois la princesse charmante et la cuisinière, qui doit préparer un plat (la soupe au poisson) pour le repas du mariage. Après le festin de noce, on brûle le piment rouge en poudre, dans la fumée faisant éternuer tout le monde toussent et crient de joie, ce qui ajoute la gaieté à l'atmosphère. Dans plusieurs endroits de Dali se répand une mode un peu spéciale. C'est qu'après avoir célèbrer le mariage, en  rentrant chez lui. A chaque carrefour, le marié doit faire le tour de la dot en portant la mariée sur le dos (le tour doit être en forme du chiffre huit). Pourvu que sa femme sache garder la ligne, autrement ce sera une mission dure.

Quand vous faites un voyage dans la région des Bai, ils sont très hospitaliers, ils offrent aux invités du thé un peu spécial, appelé trois services de thé, qui est amer au début, doux fait en deuxième ; mémorable  et agréable fait en troisième. On ajoute parfois du miel et une épice chinoise à ce thé.Groupes ethniques Bai

Cependant, les Bai ont une règle bizarre. Après la naissance d'un bébé, le caractère du bébé est comme celui de la personne qui est la première à entrer dans la maison de l'accouchée. En conséquent, c'est malheureux si la première personne est étranger de la famille. Pour éviter ce cas, les Bai dessinent les signes sur la porte. En cas d'accident, l'intrus malheureux offre nécessairement à l'accouchée un bol de soupe de riz, les oeufs, l'alcool de riz sucré et un pot de pied de porc en daube comme compensation. On entend dire qu'il est arrivé à un personnage renommé au cours de sa visite dans un village Bai. Mais il n'a rien compensé grâce à sa gentillesse et de sa réputation, par ailleurs les parents du bébé l'a régalé d'un grand repas.



Mon voyage

Visitez nos pages sous “Destinations” et choisissez vous même ce que vous voulez visiter. Un service 100% a la carte.

Témoignages

Bonjour M. Duquenne, Nous voici de retour au Québec; nous rentrons au pays avec des images plein la tête. Nous sommes enchantés de vous avoir eu comme agent car cela nous a permis de vivre une expérience ...

Plus